Comment laver le linge sans lessive ?

Comment laver le linge sans lessive ?

Bonjour,

Je suis Anthony, formateur de produits d’entretien et co-dirigeant des Ateliers Tallet. Je vais aujourd’hui, grâce à cet article rédigé en guestblogging, vous expliquer pourquoi il est (au moins en théorie) possible de laver son linge sans lessive.

Tout d’abord, petit rappel. Pour laver quoi que ce soit (surfaces, linge, vaisselle), on doit obéir à la loi du cercle de Sinner (du nom du théoricien Allemand Herbert Sinner).

Cette fameuse loi dit que pour nettoyer efficacement, il doit y avoir une répartition harmonieuse entre l’action chimique, l’action mécanique, le temps et la température.

Voyons ensemble comment orchestrer les catégories restantes si on supprime l’action chimique (celle de la lessive)

1/ L’action mécanique


L’action mécanique fait référence à l’action du tambour sur le linge. Je ne sais pas si vous savez, mais le tambour remplace l’effort manuel appliqué par les lavandières sur le textile quand les laves-linges n’existaient pas encore.

Battre et frotter les fibres les unes contre les autres, contribue à augmenter la pénétration du mélange eau et lessive maison (de préférence !) sur le textile et à décoller les salissures. Ou dans notre cas, aider à supprimer les taches.

Si on ôte le travail de la lessive écologique, l’action mécanique devra être augmentée au minimum de 8,3%. Pourquoi ce nombre? Je vous expliquerai pourquoi à la fin.

2/ Le temps

Le temps, autrement dit la durée du lavage, est la section incontournable pour un résultat impeccable. La temporalité va permettre aux autres éléments de faire efficacement leur travail.

Plus la durée est longue, plus l’action est efficace. Du moins jusqu’à un certain point. Après cela deviendrait contre productif est viendrait détruire les fibres.

Globalement il faut voir le lavage du linge comme un science complexe où la réussite ne dépend pas uniquement d’un facteur mais d’une multitude d’entre eux.

En enlevant l’action de la lessive au savon de Marseille, le temps devra lui aussi être accentué au minimum de 8,3%.

Temps: comment laver son linge sans lessive?

3/ La Température

Dernière composante du cercle de Sinner, la température est au moins aussi essentielle que le temps. La température va jouer le rôle de catalyseur, et accélérer le processus de décollement des salissures.

Là encore, plus la température est élevée, plus le process sera efficace, et plus les taches s’enlèveront vite.

Mais (oui il y a toujours un « mais »), il y a des températures maximums à respecter en fonction des taches et des types de fibres textiles à traiter. Appliquer la mauvaise température sur des salissures ou des textiles ne pouvant la supporter aurait pour conséquence la perte (ni plus ni moins) du linge lavé. C’est cruel, mais il faut pondérer chaque élément pour arriver à un résultat optimal.

En supprimant la lessive, la température devra elle aussi s’accroître d’au minimum 8,3%.

Alors, avec tout ceci, est-ce que le linge sortirait « plus banc que blanc »? En théorie, oui puisque nous avons compensé la suppression de l’action chimique en augmentant graduellement toutes les autres.

En situation normale, chaque composante aurait une valeur de 25%. Là, nous les avons portées à 33,33%, ce qui devrait suffire à laver du linge peu sale.

Pour du linge sale ou très sale, j’aurai des réserves quant au résultat. La lessive (qu’elle soit industrielle ou faite maison) n’est en réalité pas substituable pour du linge taché.

Pour l’élimination des microorganismes, idem. Les conséquences seraient potentiellement néfastes sur du long terme, au cas où la température et le temps seraient inadéquat : le linge sale grouille en effet, de bactéries, virus et champignons qui se développe exponentiellement dans le temps ; cumulé à ceux du lave-linge (s’il est pas nettoyé régulièrement c’est encore pire), cela donne un cocktail explosif pour des maladies de peaux (et plus si affinité ).

Temperature

Vous l’aurez compris, laver son linge sans lessive est possible, mais à faire intelligemment : il faut appliquer cette méthode avec parcimonie sur du linge peu sale uniquement. Économiser oui, se mettre en danger non !

Ecrire un commentaireEcrire une réponse