Quelles funérailles écologiques choisir?

Quelles funérailles écologiques choisir?

En France, les pratiques funéraires autorisées ne laissent peu ou pas beaucoup de solutions écologiques. Cependant, certaines solutions respectueuses et moins impactantes sur l’environnement existent et émergent petit à petit. Voici un récapitulatif de ces nouvelles pratiques «vertes» qui changent le visage des funérailles traditionnelles.

1 - Un impact environnemental avéré

Il a été observé que les pratiques funéraires suite au décès d’un de nos proches ont des répercussions non négligeables sur l’environnement.

En ce qui concerne les soins de conservation des défunts, on sait aujourd’hui qu’il y a une pollution des sols et des nappes phréatiques puisque les thanatopracteurs injectent jusqu’à 10 L d’un produit aseptique et stérilisant dans le corps.

Pour ce qui est de la conception des cercueils, cela requiert un abattage d’arbres relativement conséquent chaque année, et parfois dans des essences relativement onéreuses et délicates (bois de cerisier, l’épicéa ou encore l’acajou).

Le scellement du cercueil est souvent effectué avec de la colle et des métaux, notamment pour les poignées et les clous. Une fois ces éléments en terre, leur décomposition est très difficile et cela participe à polluer les sols.

En ce qui concerne les cimetières, même si la conception se veut minérale, le traitement à base de désherbant chimique abîme les sols année après année.

2- Des obsèques écologiques possibles

La crémation avant l’inhumation

L’une des solutions les plus écologiques est d’opter pour la crémation au lieu de l’inhumation.

En effet, réduire un corps en cendres demande jusqu’à 27 L d’essence. Et du mercure peut être utilisé si le défunt possédait des plombages dentaires. Ensuite, ce sont 60 kg de CO2 qui sont rejetés dans l’atmosphère. Les cendres sont ensuite déposées dans une urne funéraire biodégradable par exemple ou éparpillées dans un jardin du souvenir.

Funeraille zero dechet

Le choix de l’urne biodégradable est un système très simple dans lequel une graine est plantée au cœur des cendres afin de s’y enraciner. Cette urne peut être inhumée en pleine terre ou devenir un lieu de recueillement.

L’inhumation demeure plus polluante, car il faut prendre en compte la construction d’un caveau, la pose d’une pierre tombale, sans oublier l’eau et les produits consommés pour l’entretien des lieux.

Le choix du cercueil en carton

C’est une tendance qui se développe depuis quelques années.

De plus en plus de pompes funèbres proposent de choisir un cercueil en carton en lieu et place d’un cercueil traditionnel en bois.

Composé généralement à base de carton recyclé et de colle naturelle de pomme de terre ou de maïs, le cercueil en carton est non seulement écologique, mais aussi économique.

Il coûte en moyenne jusqu’à 5 fois moins cher qu’un cercueil classique.

L’option du cimetière zéro-phyto

Saviez-vous que 2017 une réglementation oublie chaque municipalité à ne plus utiliser de pesticide dans les cimetières?? Chaque ville est donc en train de faire évoluer les mentalités en ce sens et en profitent pour modifier l’aspect de leur cimetière.

De moins en moins minéraux, les cimetières proposent des paysages plus naturels avec des arbres et des arbustes en plus grand nombre et de l’herbe en remplacement des traditionnels graviers.

J'espère que vous êtes à présent éclairés sur ce sujet délicat à aborder, mais nécessaire... Nous serons tous un jour, confrontés à cette étape de la vie, et il est bon de connaître les options qui s'offrent à nous à l'avance pour pouvoir choisir de partir comme nous avons choisi de vivre : Sensibles à l'environnement & à notre impact sur notre monde. Pour une fin de vie dans le respect du vivant!

Toute copie à usage public et/ou commercial de mes articles est strictement interdite. Mes textes et photos sont protégés par le code de la propriété intellectuelle.

Publié le 30/04/2022 par France Tombale & Daphné de Manuka Ecobioshop Le zéro déchet au quotidien, Vie pratique et zéro déchet, Produits partenaires Made... 0

Ecrire un commentaireEcrire une réponse

Menu